Soirée du 03 Juillet 2012 avec Jean-Gabriel Greslé

Date :       03/07/2012   Intervenant  :       Jean Gabriel Greslé

Sa biographie :    Clicquer ici

Les photos de la soirée sont :    ICI

Compte rendu  de Guy Loterre :  

 "La sympathie régnait ce soir avec Jean Gabriel Greslé"

et le noyau dur des fidèles de nos soirées parisiennes  ,avec la présence de Thierry rocher ,  Gilles Lorant ,  Alain Boudier , Président de Sigma  département ovni (pan)  de la société savante qu'est la 3AF ,  Jean-Claude venturini , Nikolaos Koulis ,  Gérard Deforge ,  Gildas Bourdais ,  Gilles Durand ,  Laurent Chabin  , Thierry Rocher . 

Né en 1932 Jean Gabriel Greslé s'est engagé dans l'armée 1951.

Il a été élève pilote dans l'US Air Force , en 1963 il rentre chez Air France et deviendra commandant de bord pendant 20 ans ,  tout en étant un pratiquant émérite d'aïkido ( ayant la chance de travailler avec le maître Ueshiba) .

 Aviateur cadet au moment du survol d'ovnis au-dessus de Washington D.C. ,  il a été témoin de phénomènes aériens inexplicables l'ayant conduit à devenir aujourd'hui l'un des ufologues les plus réputés.

En 1952 alors élève pilote de chasse à l'US Air Force en Caroline du Nord ,  Jean Gabriel grêlé entend à la radio annoncer que les émissions sont arrêtées dans tout le territoire des USA car des échos non identifiées viennent d'être détectées au-dessus de la Maison-Blanche et du Pentagone .  La radio demande de ne pas quitter l'écoute ,  mais au bout d'une demi-heure ,  on parle d'événements incertains.

À la même époque ,  un instructeur et son élève révèle à Jean Gabriel leur expérience de croisement d'un engin "bizarre" en vol de nuit.

D'autres observations : 

Au mois de septembre 1955 à Cap Saint-Jacques (Vietnam) avec un de ses amis aussi pilote de chasse il aperçoit une énorme boule jaune ressemblant à un météore descendant à 45° vers l'horizon puis qui semble rebrousser chemin en laissant derrière elle une longue traînée lumineuse d'un vert intense.

1968  : alors au Brésil aux commandes d'un Boeing 707 , entre Rio de Janeiro et Florianopolis ,  à 10 800 m d'altitude ,  il remarque sur l'écran de son radar un écho en forme de goutte d'eau.  il pourra mesurer la vitesse de l'engin (près de 5300 km/h)  mais n'aura jamais de contact visuel car il volait dans une couche nuageuse située sous le Boeing.

 Copilote Air France , il a l'occasion de lire le rapport Condon  Docteur Édouard U.Condon ,  directeur scientifiques  Daniel S Gillmor ,  éditeur copyright en 1968 par les régents de l'université du Colorado (sous le contrat numéro 44 620–67–C–00 35 avec L'USAF)  à l'époque de sa parution à New York .  La lecture est ardue ,  mais les annexes le convainquent que l'armée de l'air et le projet Blue book ne sont pas sincères .  Très encouragés dans cette conviction par d'autres documents ,  tels que les procédures à FR 200-2   ou JANAP-146 ,  en montrant l'intérêt pour le sujet par l'armée américaine et les services de renseignements ,  en contradiction avec l'image qu'il perçoit dans la presse ou par le public .  ayant accès aux 1600 pages dactylographiées venant du FBI.

Le célèbre soir du 5 novembre 1990 à Gretz–Armainvilliers ( Seine-et-Marne )  ,  en sortant d'un cour , il aperçoit avec des amis et plusieurs autres témoins une structure ,  une poutre de section triangulaire balisée de lumière et de phares rouges énormes  descendre à moins de 400 m du sol ,  se stabiliser en palier et changé deux fois de direction et se déplaçant vers l'est .  elle a la forme d'une flèche de grue avec , à l'avant deux phares projetant une lumière blanche .  la longueur apparente de l'objet est estimée à 400 m et son épaisseur à 80 m environ ,  soit des dimensions un peu plus grandes que celle de la tour Eiffel.  La vitesse de l'objet est assez faible (entre 150 et  300 km/h) mais le plus impressionnant est le silence avec lequel il se déplace.

En 1995 il fait parti avec Alain Boudier des experts auditionnés pour l'élaboration du rapport sur les ovnis issus de la DRM (direction du renseignement militaire) .

 C'est aussi cette année-là que Bernard Thouanel  prévoit un numéro VSD HS  consacrés au sujet des ovnis mais ne connaissant pas grand monde dans le sein du milieu ufologique français il contacte alors Jean Gabriel grêlé qui a collaboré à l'hebdomadaire lors de l'affaire de l'autopsie de Roswell . 

Donc Jean Gabriel grêlé et Alain Boudier  sont contactés pour devenir conseiller du magazine et proposer des thèmes pour ce premier numéro consacré à l'ufologie . 

 Le sérieux officiel  et scientifiques que le magazine recherche sera trouvé en 1998 à l'occasion de la préparation d'un nouveau numéro et d'un déjeuner débat dans un restaurant parisien le Fouquet's ,  de nouveau Jean Gabriel grêlé et Alain Boudier seront invités comme consultant aux côtés de personnalités intéressées par le phénomène ovni ,  tel Jean-Jacques Velasco du SEPRA ,  François Louange qui en 1989 fonde Fleximage dont il sera le directeur général ,  que nous avons eu le bonheur de recevoir dans nos soirées ufologiques parisiennes . 

Jean-Claude Ribes qui entre comme chercheur au CNRS le 1er octobre 1963 ,  Bernard Norlain qui est officier de la Légion d'honneur ,  commandeur de l'ordre national du mérite et titulaire de la Médaille de l'aéronautique ,  et André Lebeau  qui préface le rapport COMETA qui paraît 1999 .

 Après 39 ans d'aviation et 17 500 heures de vol ,  Jean Gabriel grêlé décide de prendre sa retraite et écrit divers livres témoignant de ses enquêtes et expériences personnelles sur le sujet des ovnis ,  sur l'aïkido qu'il pratique et qu'il enseigne ainsi que sur le bouddhisme .

Liste non exhaustive : Extraterrestres ,  secret d'État (Dervy  édition revue et augmentée 288 pages 2010) ,  spiritualité sans frontières.  les voix du silence ( édition Yves Meillier  252 pages 2010)  bouddhisme: spiritualité pour notre temps (Guy Tredaniel 2000)  , Document interdit : ce que savent les états-majors ( édition Dervy  334 pages  2004)  , Réflexions sur l'aïkido ( Guy Trédaniel 1995) ,  Hypothèse extraterrestre (Guy Trédaniel 1994) , Objet volant non identifié . un pilote de ligne parle (Guy Trédaniel 237 pages 1993).

 Il continue de s'interroger , non pas sur la matérialité d'un phénomène qu'il considère comme amplement prouvée ,  mais sur son origine.  Il déclare : pour moi , prises dans leur ensemble ,les observations se rapportent peut-être à des technologies humaines gardées secrètes par les états-majors militaires ou alors à des phénomènes relevant d'une science et d'une technologie que l'humanité ne possède pas encore .

Pour en revenir à la soirée Jean Gabriel Greslé égrène avec précision les différents chapitres de son dernier ouvrage passionnant au regard de la connaissance que cet homme a de la situation actuelle de l'ufologie.  Il est soutenu par une étourdissante facilité d'élocution ,  choisissant à chaque fois le mot juste pour la bonne compréhension de son public sur un sujet qu'il maîtrise à la perfection. Somme toute une prestation des plus agréables à suivre et un auditoire attentif , ce qui se concrétisera en fin de soirée par une volée de questions auxquelles il se prêtera de bonne grâce . 

Des applaudissements soutenus pour ce très brillant exposé et des autographes à n'en plus finir pour Jean Gabriel Greslé qui se poursuivront presque jusqu'à la sortie du comptoir casino . Nos remerciements aussi à la nouvelle et très gentille directrice du comptoir casino et à son personnel pour le surplus de travail que nous leur occasionnont à chaque fois.

Une très sympathique soirée comme on n'en espère beaucoup et nous nous sommes quittés en oubliant pas de souhaiter de bonnes vacances d'été à tous ceux qui auront la chance de pouvoir en prendre .

  Bonne fin de soirée et bon retour

 

     

 

 

 

 


                                                           

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 20/04/2015