N° 2 Ufologie critique (suite) 18/11/14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gazette

 

des Mousquetaires de l’Ufo

 

Echanges de la semaine du

Lundi 17 au vendredi 21 novembre 2014

 

N°2 – L’ufologie critique (Suite)

 

 

 

 

 

L’Ufologie critique, future science ? (Suite)

 

- Message daté du mardi 18 novembre 2014 à 20 : 11 de Robert Lortal

Bonsoir Gilles, Bonsoir à Vous,

 

Quelles directions faut- il prendre ? Il y en a énormément à mon avis, ce que j'ai pu en comprendre. Au niveau physique l'étude des champs magnétiques attractifs, des champs répulsifs. Il m'a semblé retenir une chose : La machine engendre un champ répulsif de même force que le champ magnétique d'une planète, alors le vaisseau reste à la même altitude, s'il est moins fort le vaisseau descend, s'il est plus puissant le vaisseau est repoussé par le champ magnétique de la terre, pour avancer le vaisseau est absorbé par l'avant et non par une poussée arrière, si mes souvenirs sont intacts le guide avait appelé cela  « tunnel attractif de pénétration » orientable instantanément à volonté dans toutes les directions. En cas de panne j'ai cru comprendre qu'un champ répulsif autonome faisait monter le vaisseau dans la haute atmosphère afin de pouvoir le récupérer.

 

Pour ce qui est du psychique,  je pense que nous avons du travail à faire. Ils possèdent la télépathie, ce qui permet de communiquer avec tous les êtres, jusqu’aux points les plus reculés de l'univers. Pourtant nous avons, comment dire, ce logiciel dans notre cerveau, mais aucune école terrestre ne permet, et n'a pas la méthode, sauf dans certains cercles d'extrême orient, ainsi que des services très secrets,  pour le développer. Par rapport à eux nous sommes donc handicapés, le mot n'est pas trop fort, mais cela ne veut pas dire que nous sommes moins intelligents. Dans leurs écoles ils travaillent énormément le psychique, et la biologiste ainsi que l'ethnologue m'ont toujours affirmé  " l'esprit est infini, il commande la matière, c'est une loi valable quel que soit l'univers ". Si déjà on s'occupait de cela, il serait possible d'aller plus avant. Mais l'entraînement est dur et difficile, je dirai même rébarbatif, et puis, la télépathie fait peur, si tous nous devenions télépathes il n'y aurait plus de secrets car l'esprit peut pénétrer partout, cela changerait toutes les certitudes les mieux assises de ce monde. Amitiés, Roro

 

- Message daté du 19 novembre 2014 à 18 : 52 de Jean Claude Venturini

 

Bonsoir Robert,

 

Il me semble qu'il y a un problème de langage dans ton exposé. Ce n'est pas le champ magnétique de la terre auquel il faut s'opposer pour s'élever mais le champ de gravitation, Maintenant que des forces dues au magnétisme puissent rentrer en jeu pour ça est une possibilité. Le champs magnétique d'une planète est ridiculement faible par rapport à son champs de gravité, sauf pouvoir trouver un moyen de l'amplifier localement.

 

Amitiés, Jean-Claude

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 18 : 52 de Robert Lortal

Bonsoir Jean Claude, Bonsoir à Vous,

 

Tu a raison c'est le champ gravitationnel. Bonne soirée à Vous Toutes et tous, Roro

 

- Message daté du mardi 18 novembre 2014 à 23 : 14 de Gilles Lorant

 

Ah que tu me fais plaisir, une fois de plus !

 

Mais, bon, ce n’est pas de moi qu’il s’agit, mais de ceux qui n’ont pas la moindre idée de ce que tu as appris, compris et qui cherchent dans le flou artistique avec des questions embêtantes. Alors, il faut toujours recommencer les explications comme une rengaine, avec la même bienveillance, comme si c’était la première fois : tu peux garder ta réponse ci-dessus, elle te resservira pour le prochain qui te posera le même genre de questions. Ben oui, à ta manière, tu es devenu « prof », toi aussi, « Ou p’tet ben curé, va-z-y voir, parce qu’y a comme qui dirait des paroles pareilles dans les deux… nom de dieu ! » Amen. Pour ce qui est des preuves, demande aux mousquetaires si tu peux orienter l’investigateur vers eux : ce sont eux les ufologues, ceux qui cherchent des preuves, entre autres. Ils sont tes agents artistiques tandis que toi tu es maintenant l’artiste !  Amitiés, Gilles.

 

- Message daté du mercredi 19 novembre à 10 : 30 de Georges Metz

 

Voila qui est dit ! Et là Robert, tu n'as pas besoin de moi.

 

Il n'est peut-être pas nécessaire de vouloir en savoir davantage sur une technologie que j'estime, les terriens, ne pas devoir mériter. Nous ne ferions que nous entre-tuer davantage jusqu'à nous détruire complètement. Pour la télépathie, je ne sais pas s'il peut y avoir des risques de tout savoir partout dans un temps immédiat. On peut supposer qu'il existe canaux, des codes, des verrous, pour se mettre en rapport psychique avec un, ou des correspondants comme en informatique. Merci pour nous, Robert. Amitiés, Georges

 

Suite à l’émission sur Planète + Canal 83

 

- Messages daté du mercredi 19 novembre 2014 14 : 59 de Gérard Deforge

 - Bonjour à tous, de ton mail, je retiens cette partie, cher Georges :

 

Tu racontes et écris n'importe quoi, Gérard. Le plus gênant, c'est que tu arroses en copie des gens que je ne connais même pas. (Ici je limite mes copies pour ceux qui me connaissent). Je n'ai pas vu, ni entendu ce qu'a présenté Daniel Goldschmidt. Tout ce que je peux confirmer c'est ce qu'il m'a dit au téléphone le 20 octobre 2014 quand je lui ai demandé s'il avait des nouvelles de Zahia. Pas de nouvelles, mais considère: "Que les témoins ufologues sont victime de pathologie psychique" (sic). C'était à la suite d'un échange de mails avec Sylvie Joubert à propos de son livre "Le Monde de Peter" en août 2014. Où je lui avais envoyé l'enregistrement sur CD, de l'hypnose de Zahia. Alors, ce qu’a fait Goldschmidt avant, ou après cette déclaration m'importe peu. Il est libre de dire ce qu'il veut. Ce que je ne veux pas, c'est que les faits et les dires à mon encontre soient déformés, sortis de leur contexte. Bien cordialement, George.

 

- Et alors, tu es comme le père François, le roi des Francs ? Je dois te demander l'autorisation  d'envoyer à qui te convient et que tu connais? Justement je les avais mis en copie, et cela a une signification, qui t'échappe apparemment ! (Ici je limite mes copies pour ceux qui me connaissent). Tu peux "arroser" qui tu veux, toi-même. Merci pour le terme ! Je n'ai pas vu, ni entendu ce qu'a présenté Daniel Goldschmidt.  Ca, c'est le comble ! Georges, tout le monde parmi nous sait que tu es le plus grand, le plus sérieux des ufologues de France, ce que je ne conteste pas. Je connais le niveau de ta considération envers moi, que tu exprimes par ton attitude générale. Cela ne me fâche pas. Mais je m'en remets simplement à ce que tu écris, et, pour l'heure, ce n'est pas très dosé ni sérieux. Je vais de donner quelques explications à propos de ton attitude:

 

Lors de l'affaire de Haravilliers, tu as été en rage de n'avoir pas pu participer à cette enquête. Lorsque j'ai annoncé la venue des journalistes de Planète+, tu m'as dit regretter que je ne t’aie pas invité aux enregistrements. Si je ne l'ai pas fait, c'est que c'est la chaîne qui m'a contacté, et qu'ils voulaient voir et entendre avec moi quelqu'un qui avait été éprouvé par ces phénomènes, d'où l'invite à Charles. Toi, tu nous a toujours dit que tu n'as même jamais vu un ovni. Lors de la mise en ligne de mon Wiki, et des mises à jour, jamais je n'ai vu de toi un quelconque retour, comme l'a si gentiment fait Jean-Claude, par exemple, qui m'a encouragé, alors que s'il y en a un parmi nous qui devrait être sur le devant de la scène, c'est bien Jean-Claude. Et j'espère que tu as compris que l'arrosage dont tu parles est destiné à promouvoir la divulgation de cas importants parmi le public français. Ce n'est pas pour ma promotion, dont je n'ai que faire. Moi, je n'ai pas récolté un seul sou par mes interventions, et cela ne m'intéresse pas. Je m'arrête là.

 

A demain, mon cher Georges. Gé

 

- Message daté du mardi 18 novembre 2014 à 18:10 Gérard Deforge avait écrit :

 

Okay pour Zahia, Georges, quoique la relation que tu narres dans ton livre, qu'il faudra que je relise sur ce point me paraît alors un peu floue, quant aux circonstances qui t'ont permis de relater cette expérience, car en général, un thérapeute ne confie pas comme cela à autrui les résultats de ce genre de prestation.

 

Pour ce qui concerne Daniel Goldschmidt, il était bien présent lors du documentaire d'avant hier, a bien évoqué 4 régressions sous hypnose effectuées par lui. Quant à la suite de son comportement vis à vis des abductés, ce n'était pas le sujet du documentaire. Donc ta remarque sur ce point est inutile.

 

D'ailleurs, pour préparer ce documentaire, je te signale que j'ai eu ce thérapeute au téléphone, et qu'il s'est engagé à recevoir les journalistes de Planète +, que j'avais briffé pour le contacter. La preuve qu'il a tenu parole, était présent dans le document sa présence était d'une très grande importance, comme tu peux l'imaginer. Amitiés, et à jeudi. Gé

 

- Message daté du mardi 18/11/2014 16:20:52 Georges Metz avait écrit :

 

Des imprévus m'ont fait rater l’émission de dimanche 16 nov. Dommage !


Mise au point : Je n'ai jamais rien proposé à Zahia. C'était déjà fait. Jean-Claude était présent le 30 juin 2004. La veille de notre entrevue, a été diffusée sur Radio IM, une seconde émission sur l'Hypnose de Zahia. Noter que Daniel Goldschmidt ne s'occupe plus des "contactés en ufologie". Amitiés, George

 

- Message daté du lundi 17 novembre2014 à 18:53 de Gérard Deforge qui a écrit :

 

Bonsoir tous, l'émission d'hier au soir.

 

J'avais prévenu que cette émission, à n'en pas douter, allait "cogner" dur ! On n'a pas été déçu. L'enregistrement capital du témoignage de Charles s'est réalisé chez moi, et je leur avais conseillé celui de Myriame et Marc Grey.  A noter aussi que c'est Georges Metz qui a proposé une régression sous hypnose à Zaya, que Daniel Goldsmith a accepté de mener, et c'est moi  ensuite qui ai proposé les deux suivantes, à partir de l'expérience de Georges et (celle de Jean-Claude Venturini, je crois), dont celle de Myriame. Une "première" en France, ces régressions effectuées par un clinicien, et qui affiche enfin son témoignage. 

 

Un petit "clin d'oeil" envers les enquêteurs qui débusquent ces gros dossiers eut été sympa, cette activité initiale facilitant ainsi sérieusement le travail des investigateurs, au niveau des média.

 

Tant mieux pour l'ami Marc Grey... J'ai été aussi longuement interviewé, mais apparemment, ma prestation est passée aux "oubliettes" ! Mais l'essentiel est que cette émission marque bien un tournant, dans ce pays, au niveau de la "divulgation". J'informe l'ami journaliste qui a pris initialement contact avec moi pour ce documentaire que, pour ce qui concerne le GEIPAN, il n'a pas à se "casser la tête " au sujet de son fonctionnement. Xavier Passot, dans sa récente conférence à Paris a déclaré ceci, répondant à une de mes questions :

"La charte de fonctionnement du GEIPAN" signée avec le CNES ; son tuteur, stipule qu'aucun dispositif de fonctionnement ou de recherche ne puisse entacher l'image du CNES". La messe fut dite ! Amicalement, Gé 

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 17 : 37 de Gilles Lorant

Allons,

 

Pensez donc à Roro, lui fait du Yoga et Guy… le barde rouspéteur Breton au grand coeur, il se retient sagement de pousser une sérénade en vous lisant ! Un amalgame des deux pourrait vous détendre avant de manger (seulement demain !) confère attache. Amitiés, Gilles.

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 17 : 48 de Gérard Deforge

 

Merci Gilles, c'est super, ce diaporama !

 

(En partie, diaporama de Yoga breton : pourquoi ont été dressés les menhirs ?)

 

 

Je suis désolé d'avoir pris ce coup de sang, preuve que je ne suis pas encore mort ! Mais, à force de prendre des banderilles, le taureau rue "dans les brancards". Et puis je suis zen à nouveau. Comme je l'étais au fond de moi quand j'ai poussé ma chansonnette. J'ai peut-être commis une légère erreur à propos de Zahia, mais c'est tout de même ce passage du livre de Georges qui m'a incité à prendre contact avec le thérapeute. Georges n'a même pas compris que je lui rendais ainsi un hommage mérité. Quand a ce qu'a dit au téléphone Daniel Goldschmidt à Georges, je ne conteste pas. Comme j'affirme que j'ai eu ce même Daniel G. au téléphone pour préparer cette émission, qu'il m'a affirmé aussi bien se mettre à la disposition de ces journalistes, et que son discours pendant l'émission n'avait rien à voir avec ce qu'affirme Georges. Donc ce Daniel G. a évolué dans le bon sens, et nous ne pouvons que nous en féliciter... Amitiés. Gé

 

- Message daté du 19 novembre 2014 à 18 : 29 de Guy Coatanroch

 

Ben moi, j'en reste "Coat"...

 

Car en tant que barde dixit "Assurancetourix", les opinions sur mon talent de chanteur sont partagées. Moi je trouve que je suis génial quand les autres qui m'entendent pensent que je suis innommable. Je préfère ne rien dire et ne rien faire afin de rester tout au moins un bon compagnon afin de ne pas être ficelé autour d'un arbre pour me faire taire, car sur les champs de batailles, on y voit des tombes de ceux qui sont tombés sur icelui. C'est pourquoi on appelle ce qui est posé dessus des "pierres tombales". A Cergy, j'espère que nous étudierons ensemble le polygone qui est une figure géométrique qui a des côtés un peu partout ; c'est une sorte de trapèze où l'on peut suspendre quelqu'un en cas de conflit géométrique... au besoin. Nous poserons donc nos fessiers, organes physique en forme de coussin, qui sert à s'asseoir devant une table conviviale où nous rendrons l'eau, "potable" en y ajoutant de l'alcool à 45° dedans et si certains n'ont plus de dent, on ne mâchera que des potages à la choucroute ! (En réalité, nous avons innové en jetant au fond de nos verre de la liqueur de cassis mélangée et touillée avec du beaujolais nouveau, une sorte de Cardinal qui remplace le célèbre Kir du chanoine du même nom.)

 

Ceci sera donc la bonne occasion d'alimenter ma "Gazette", le second numéro ci- joint est en cours ! A demain donc, GC

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 18 : 46 de Gilles Lorant

 

La suite en bleu dans ton texte, Amitiés aux bretteurs, Gilles :  

 

Merci Gilles, c'est super, ce diaporama! Mais je suis désolé d'avoir pris ce coup de sang, (preuve que je ne suis pas encore mort ! Mais, à force de prendre des banderilles, le taureau rue "dans les brancards". Et puis je suis zen à nouveau.

Taratata, Gérard, tu es un mousquetaire : un de ceux qui n’ont pas besoin de banderilles pour montrer la rapière… comme Georges et moi !

 

Comme je l'étais au fond de moi quand j'ai poussé ma chansonnette. J'ai peut-être commis une légère erreur à propos de Zahia, mais c'est tout de même ce passage du livre de Georges qui m'a incité à prendre contact avec le thérapeute.

Peut-être, en effet, mais pour te rassurer, je pense que tout le monde s’en fout et les querelles de temps à autre n’ont rien d’anormal entre gens qui ont du tempérament.

 

Georges n'a même pas compris que je lui rendais ainsi un hommage mérité.

Visiblement non, mais il a une longueur de temps d’avance (même deux vis-à-vis de moi) : j’aimerai avoir sa vivacité d’esprit quand j’aurai son âge…

 

Quand à ce qu'à dit au téléphone Daniel Goldschmidt à Georges, je ne conteste pas. Comme j'affirme que j'ai eu ce même Daniel G. au téléphone pour préparer cette émission, qu'il m'a affirmé aussi bien se mettre à la disposition de ces journalistes, et que son discours pendant l'émission n'avait rien à voir avec ce qu'affirme Georges.

Goldschmidt a reçu des reproches professionnels sur une enquête qui ont refroidi son enthousiasme, il a donc ses raisons, ce qui ne l’empêche pas de conserver l’ouverture d’esprit nécessaire.

 

Donc ce Daniel G. a évolué dans le bon sens, et nous ne pouvons que nous en féliciter...

Il y a autant d’intelligence que de connerie, même chez ceux, qui s’occupent du psychisme ; il faut donc chercher le patricien qui convient. Je pense que Goldschmidt n’est pas mal du tout, il a seulement des hauts et des bas, comme tout le monde. Parler d’évolution (sous entendu au contact des ufologues ?) dans ce cas me parait un tantinet exagéré… mais pourquoi pas ?  

 

Pour être sur que l’évolution rapide existe, je regarderais si demain les mousquetaires laissent bien leur cheval et leur rapière au vestiaire… Si on se bouffe le nez entre nous (et le cheval par-dessus le marché), on n’aura même plus faim pour le reste… payant !

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 18 : 52 de Gérard Deforge

 

Poète à ses heures, notre Barde, lui aussi, comme Gilles. Normal, ils sont aussi artistes, car musiciens. De la belle compagnie.

 

Revenons aux OVNIS : La dernière conférence que nous avons ouïe à la Défense fut animée par un Canadien que nous ne connaissions pas : Marc Saint Germain. Un indice très sérieux de la qualité de cette communication: Gildas Bourdais était présent et n'a formulé aucun critique. Or notre conférencier a copieusement évoqué Roswell. Donc ce monsieur s'est révélé avoir été un investigateur particulièrement malin. Tout d'abord, ses assertions sont uniquement fondées sur des documents officiels, ceux qui sont récupérables avec la loi sur la liberté de l'accès au public de documents régulièrement déclassifiés. Mais là où se trouve l'originalité, c'est qu'en fouillant dans les poubelles, certains documents inaccessibles au public ont pu être récupérés et photocopiés. (Merci Gilles...mes problèmes d'audition.... je vais bientôt régler ça, du moins j'espère....) Evidemment, ces documents sont de première importance. Les révélations de cet homme sont sans appel! Grâce à la générosité de Gilles, qui m'a prêté les sous pour acheter ce livre, (il fallait payer en liquidités) qui vient juste de paraître, (en français)- je te rembourse demain, Gilles - je découvre des documents extraordinaires, qui font évidemment écho à la présentation de ce conférencier, qui a amorcé une grande tournée de conférences autour de l'hexagone. Je vous montrerai ce livre demain : "LES GARDIENS DU SILENCE" (OVNIS ET EXTRATERRESTRES Très censuré par les américains : Les preuves !) - TOP SECRET- Editions Nouvelle Terre.

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 10 : 30 de Robert Lortal

 

Bonsoir Georges, Bonsoir à Vous,

 

Rassure toi Georges, ce n'est pas demain la veille que nous pourrons posséder ces technologies, physiques ou mentales. Et puis ils veillent... Amitiés, Roro

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 17 : 49 de Gérard Deforge

 

Je pense que c'est l'équipe de la télé qui a du secouer ce thérapeute. C'est quand même bizarre qu'il m'a affirmé être tout disposé à témoigner, et qu'il l'a fait. Le DVD de l'émission nous le confirmera. Non seulement je serai de bonne humeur, mais j'aurai deux scoops pour vous. Et deux scoops que je préfère vous livrer en votre présence. Amitiés, Gé

 

- Message daté du mercredi 19 novembre 2014 à 20 : 15 de Robert Lortal

 

Bonsoir à Toutes et Tous,

 

En début de semaine prochaine, probablement mardi soir, je vous ferai part d'un témoignage  obtenu par M. Fernand  Lagarde suite à une enquête approfondie Témoignage qui m'a été révélé par lui même lors de ma 2ème visite à Tarbes. Témoignage d'après lui recevable, mais non publiable à l'époque. Peut-être certains d'entre-vous lecteurs de LDLN le connaissez-vous.  Amitiés, Roro 

 

Suite à Abductions – C’est n’importe quoi : Echange de messages entre Gérard Deforge,et Gilles Lorant le Mardi 14 novembre 2014

 

- Gilles, dans mon esprit, et par l'observation de certains "cas", les modifications  apportées à la personnalité ne concernent pas l'intégralité de ses facultés et ressentis. Comme j'ai confiance en toi, je me souviens que tu nous a expliqué ce qui t'es arrivé au moment de ton enfance, lorsque tes parents, très inquiets à ton sujet, t'ont emmené "quelque part", et que là, il s'est produit un phénomène extraordinaire, avec des prolongements qui ne le sont pas moins.

 

- J’avais raconté cela aux mousquetaires, en effet. Oui, c’était dans le Perche, en Normandie, pour rencontrer une vielle femme vivant dans une hutte en terre battue, isolée de la communauté. J’étais mourant et les toubibs de l’hôpital Necker à Paris ne donnaient pas cher de ma peau, mais ne trouvaient pas l’origine de mon état.

 

Mon père fut prié de rester dehors tandis que la vielle femme me prit dans ses bras et dit à ma mère : «…  votre fils doit s’en aller pour laisser la place à quelqu’un d’autre qui a quelque chose à faire ici. Mais pour cela, il faut le confier aux anges du ciel, restez ici et attendez, je vais revenir… »

 

Puis elle parti vers un bois derrière sa cabane et ma mère vit une grande lueur dans le bois, comme s’il y avait un incendie, visible au travers des toiles qui servaient de vitre. Quand elle revint (je ne sais pas au bout de combien de temps) elle me rendit à ma mère inquiète en lui disant : « ne vous inquiétez pas, il est toujours là, mais transformé, prenez soin de lui sans le juger parce que vous le trouverez changé, ne le maltraitez pas, se serait dangereux pour votre couple »

 

Le lendemain, mes parents en repartant ont fait une halte dans le bois, ils ont trouvé une clairière mais aucune trace d’incendie. Depuis, je n’ai plus jamais été malade…

 

Peu de temps après, mes parents commencèrent à se disputer... pour finir par divorcer dans des querelles sans fin au point que ma mère en devint un peu barjo. Et je n’ai plus revu mon père depuis : au tribunal qui l’avait « condamné » à payer une pension alimentaire et la garde alternée de mon frère et moi, il répondit (enregistré au greffe) : « Pour le dernier, d’accord, mais pour Gilles, non, ce n’est pas lui, il nous tuera tous pour pisser sur nos tombes ! ». Sic ! Triste jeunesse mais je m’en suis sorti … C’est Michel G. qui m’a raconté ce qui s’était passé dans le bois, avec des détails avant et après qu’il ne pouvait pas connaître. Je préfère oublier.

 

- Merci Gilles, pour ces précisions  d'autant plus précieuses que tu n'es pas coutumier de "t'ouvrir ainsi". C'est important pour nous tous, ces révélations, dans le sens où elles contribuent à ouvrir ces nouvelles portes qui seraient un commencement d'explication de certains objectifs des "visiteurs". Et ce n'est pas rien ! Quand on est sur la voie de trouver une "cohérence" dans "leur" comportement, au niveau des objectifs de ces entités, ce serait déjà quelque chose d'énorme ! Amitiés, Gé

 

- Gérard, comme exemple de ce que m’a raconté ma mère quelques heures avant de décéder (cancer) sur son lit d’hôpital : la lumière soudaine dans le bois où m’avait emmené la vielle femme qui vivait isolée. J’avais quatre ans et ne me rappelle plus de rien de cet épisode, mais la vidéo ci-jointe m’a saisie : la lumière pouvait ressembler à cela…

 

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/19/1994600-une-etrange-lueur-dans-le-ciel-russe.html

 

- Comme je te l’ai dit à table, cette ouverture, c’est en partie, depuis 2006, à vous, les mousquetaires, que je la dois. Et qui sait ? Votre humanité a peut-être même empêché que je prenne un mauvais chemin, parce que, quels que soient les objectifs, pour être utile il faut conserver un minimum de libre arbitre. Or jusqu’ici j’ai développé l’empathie (au moins envers les animaux) et travaillé à aider les gens sans volonté de détruire. Alors, s’il fallait mon affaire ONU pour vous rencontrer, je crois que cela en valait quand même la peine par les temps qui courent… Amitiés, Gilles.

 

- Ce jeudi 21 novembre 2014…

 

six mousquetaires de la compagnie de l’Ufo se retrouvaient donc à Cergy Pontoise. Les rapières étaient restées au vestiaire, quoique, l’un d’eux afin de renforcer ses déplacements pédestres, ait caché la sienne dans sa canne. (Vrai), pour rire un peu des possibles intrigues cérébrales éventuelles et s’y opposer. Mais dans le ressenti de sensation d’immensité entre les échanges, ils ont pu découvrir un monde plus vaste que dans celui dans lequel ils vivent. Avec de semblables échanges, il n’est pas possible d’exagérer la réalité et d’en pousser l’existence au-delà des frontières du possible. Les analyses étaient pointues et c’était follement excitant. Ce qui comptait était de chercher notre place dans l’Univers dans les meilleurs sens des termes, même si les propos étaient incisifs, tendus et provocateurs à défense de point de vue défendu bec et ongle. La rage d’échanger est une belle émotion. C’était le cas, même si chacun avait sa propre vue de la pièce, ça ne dépendait pas du scénario mais du jeu scénique. L’espoir de bonnes études reposerait donc sur de bonnes relations entre chercheurs dépassant l’ufologie. L’avantage de travailler ainsi, car travail il y a, est que le double langage n’existe pas, par le regard original et singulier sur les choses. Rien n’est imposé, la demande est juste, meilleur moyen de garder son indépendance et d’être reconnu. C’est la force de ces réunions quand une pression occulte s’exerce contre vous et que quasiment peu de personne ne s’intéresse à vous et à ce que vous faites. C’est l’obstacle majeur à surmonter, sacré pied de nez aux fâcheux de service.

 

Les messages forts passent par une histoire écrite et racontée par des personnages qui défendent passionnément leur point de vue sans l’imposer et livrent entre eux, comme encore cette fois-ci… des secrets (ce qui a été le cas) d’Empire Galactique, place confortable auprès du cœur de ce qui nous concerne, nous les Terriens.

Guy Coatanroch

 

 

 

 

Commentaires (1)

frres abonnement
  • 1. frres abonnement (site web) | 29/06/2017
Woah! j'ai vraiment aimé le modèle / thème de ce site .
C'est simple, mais efficace. Souvent, il est très difficile d'obtenir ce «parfait
équilibre» entre la facilité d'utilisation et l'apparence.
Je dois dire que vous avez fait un travail superbe avec ceci.
En plus , le blog charge super rapidement pour moi sur
Internet Explorer . Merveilleux Blog!

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/01/2016