N° 30 - OVNIs en Allemagne - jeudi 13 Octobre 2016

 

 

 

 

 

 

Reconstitution objet dans Rendlesham Forest 27/28 décembre 1980

 

La Gazette de l’Ufo

 

 

Ovnis en Allemagne

 

Numéro 30 du jeudi 13 octobre 2016

 

Gwion Coat ar Roc’h

 

 

 

 

 

I – En toute sincérité néanmoins amicale

 

On affirmerait que quand un bateau coule, ça n’est pas la peine de pleurer si ça n’est pas le sien car quand les chiens aboient, les cars à Vannes passent quand s’effectue un petit pas pour l’Humanité et un grand pas vers la… heu… je n’ose pas le dire afin de ne pas rallumer le feu comme aux rencontres entre l’OM et le PSG... ‘’fácit factio existimátio disputanem’’.

 

Un trop plein d’affinités excessives ont eu pour effet que le contexte amical ufologique m’échappe tant soit peut mais vivifiant par le vent de liberté que ceci insuffle et qui décape l’esprit semble être un carnaval de bons diables !

 

Nous avons passé l’été sans s’écharper ; enfin, pas tellement ! C’était le bon temps et l’anniversaire des congés payés, autrement dit, des vacances. On en avait fini avec les assommantes histoires sans intérêt et naïvement je croyais à la douceur des beaux jours en me réjouissant que les meilleurs crus dans le Gaillac me donneraient les meilleures cuites.

 

Pourquoi, lorsque l’on ne partage pas l'avis de quelqu'un, dit-on que "les avis sont partagés" ?

 

Ça n’a pas été le cas. Il y a encore eu de la ‘’Zaouïa’’ dans le petit monde de l’Ufo…

 

Ce qui a eu comme conséquence de passer des nuits blanches avec mes idées noires en un ballet vertigineux qui résumait a lui tout seul ce à quoi ces idées noires me préoccupaient avec leur entrée au répertoire de mon découragement. On s’échangeait des idées, les esprits étaient ouverts, je ne dis pas qu’il n’y avait pas de compétition mais on cherchait avant tout de ‘’travailler’’ ensemble pour remplacer les artistes ‘’mortuus est’’ dans un milieu resté classique, l’Ufo, afin de reprendre les flambeaux de vues même diverses comme une nouvelle forme d’art et de savoir et pas seulement comme un divertissement intellectuel. Mais nous nous sommes trouvé embarqués dans une grande aventure encombrante, moi le premier, succédé par un mouvement d’échanges démultiplicateurs où la version du film original continuait à se désagréger avec l’élégance due à… je ne sais plus quoi. Cela vaut mieux car les effets de menton comme dans les défilés militaires ou de manches chez les avocats marron usent l’intérêt que pourrait nous porter le banal curieux à nos études et recherches !

 

‘’Ça eut été déjà mal pour LDLN…’’

 

Quoique perdre un combat enrichisse si on persévère car les échecs ne doivent pas mener à une défaite ; ils doivent au contraire faire apprendre pour gagner comme un moine sur sa planche à clous l’art de résister aux piqûres sur son séant. Chaque coup non mortel endurcit, qui disait l’autre !

 

Du coup quel rabat joie quand de plus une revue qui nous plongeait profondément au cœur de ce qui nous intéresse, celle où des amis travaillaient, réchéflissaient… heu non, pardon… j’ai fait une fôte exeprès pour que vous suivez mieux… réfléchissaient, marivaudaient, picolaient même en particulier attablés à bâfrer et à discuter sans faire prévaloir leurs neurones de cerveau aux muscles hypertrophiés, changeaient le cours de la promenade de notre petite vie étriquée, parcours thématique parfois pour jeter le bouchon plus loin par amour du dialogue, fougue et véhémence car la verve était pétillante comme l’ancienne eau de Seltz dans la grenadine et sans boeuf sur la langue, la bouche fermée comme un parapluie comme lorsqu’il ne pleut pas quand on y comprenait rien ou qu’on avait rien à dire ni à ajouter.

 

Heures veloutées à admirer les volutes tabassées de la pipe d’un de nos copains face à un autre de nos copains, super ancien enseignant qui ne nous file pas de zéro de conduite en nos accords contredits en arguments désaccordés tout comme le violon cassé du premier cité ! Il y en a qui les connaissent bien ces deux ‘’Ceusses’’ là, non ? On les croient austère et hiératique, sphinx lointains et mystérieux en leurs propos, aux yeux mi clos parfois en leurs réparties et l’on découvre soudain une vieille chaussette dans le potage à cause de trop de passion en miroir où l’un et l’autre se reflète en toute sincérité néanmoins amicale, l’un savant picorant de travers dans les moustaches de l’autre avec une féroce lucidité d’échanges de grande connivence. Sacré guérilléros de l’Ufo sinon mousquetaires !

 

Quel Vaudeville, il y en a eu tant et tant : c’est comme la différence entre le temps et l'éternité. Si je prends le temps de vous l’expliquer, il me faudrait une éternité pour que vous compreniez ce qui s’est encore passé en quelques mots, mais je ne tiens pas à y revenir ! A cause de 100 lignes à copier pour demain sans faute ou encore un zéro de conduite sur mon carnet de dénotes que je risque de recevoir.

 

 

 

II - Ovnis in Deutschland

 

@Michel Turco : Nous n'avons pas souvent d'informations sur les observations ufologiques en Allemagne et pourtant il y a des groupes qui enquêtent sur des témoignages. Voici justement une visualisation interactive des données concernant les observations d'OVNI dans ce pays. Ce travail a été réalisé à partir d'une base de données (UFO-Datenbank.de) de la DEGUFO (société allemande pour la recherche Ufologique) et de données et informations collectées par PED (société pour l’étude du phénomène OVNI). Cette visualisation interactive des données concerne une période allant de 1945 jusqu'au printemps 2016.

 

http://www.grenzwissenschaft-aktuell.de/karte-visualisiert-ufo-sichtungen-in-deutschland20161001/

 

http://www.ufoland.info/

 

 

Traduction du texte allemand :

 

« Carte interactive visualisant les observations d’OVNIS en Allemagne depuis 1945-2016

Berlin (Allemagne) - A partir de la base de données de l' "UFO-Datenbank", la société allemande pour la recherche ufologique (DEGUFO) et la société pour l'étude du phénomène OVNI (GEP) ont créé une visualisation interactive des données et informations sur les observations d'OVNI enregistrées en Allemagne depuis 1945 jusqu'au printemps 2016. Le concepteur de la base de données a été littéralement surpris et ravis du résultat obtenu.

 

Fasciné par la base de données sur les UFO méticuleusement conçue, le journaliste Alsino Skowronnek et Hans Hack du magazine en ligne Berlinois "Vice" ont décidé de rendre librement accessible ces données et informations.

 

"VICE" http://motherboard.vice.com/de/read/faszinierende-3d-karte-zeigt-alle-ufo-sichtungen-in-deutschland-seit-1945-interaktive-datenvisualisierung

 

Le résultat est- malheureusement un peu trompeur à la lumière de la plus grande partie du contenu intitulé "Au pays des soucoupes -Observations des UFO en Allemagne depuis 1945-2016"

 

www.grenzwissenschaft-Aktuell.

 

( HIER) ICI vous pouvez commander la newsletter de GreWi de tägichen.

 

La carte interactive est divisée en diverses catégories, chacune menant à sa propre représentation des données de la base. C'est ainsi que celui qui consulte le site peut chercher les points d'intérêts ufologiques (aller sous "Sichtungen" (observations) et "Zentren" (centres) ; il trouvera (dans "Die Phänomene") des Informations complémentaires (jusqu'à présent seulement trois cas d'observations) et la recherche sur les OVNIS du Président GEP Hans-Werner Peininger.

 

Sous "Die Vorfälle", on trouvera des informations sur les observations d'OVNIS élucidées et apparentées à des phénomènes météorologiques ou à des engins issus des techniques terrestres. L'augmentation des observations d'OVNIS liées à la vente (de 2006 à 2009) des "lanternes magiques thaïlandaises" si appréciées du public est traitée directement sous la rubrique "The Kong Ming" (nom des ballons hot-air miniatures ou lanternes volantes) et accompagnée d'une belle carte d'Allemagne en 3-D.

 

Pour les ufologues, la partie la plus intéressante sera certainement le "Data Explorer": Ici, via divers cheminements, pourront être recherchées et triées les données enregistrées en vue de leurs analyses ultérieures.

 

Cependant, on remarquera d'entrée que les concepteurs ont malheureusement décidé de ne pas présenter d'options (ou de liens) pour trier les cas selon les critères d'évaluation de la base de données UFO. De ce fait, ils outrepassent quasiment les bonnes observations et les "cas non élucidés" ("Good UFOs") alors que la "UFO-Datenbank" comporte ces distinctions qui sont aussi les plus intéressantes, au moins du point de vue ufologique.

 

Au lieu de cela, la visualisation actuelle de données donne l'impression qu'il n'y a pas eu d'observations d'OVNI inexpliquées : "II lui manque malheureusement, le menu déroulant présent dans notre base de données évoquant ou évaluant les options ou hypothèses possibles.», remarque avec étonnement Chriantian Czech, l'administrateur de la "UFO-Datenbank" plutôt perplexe.

 

Il critique aussi le fait que le "Small Tip" de l'explorateur de données ne parle pas des rencontres rapprochées du troisième type (CE III) pourtant particulièrement intéressantes".

 

En quelque sorte un manque de respect par rapport aux témoins et de sérieux, notion pourtant si importante pour les ufologues dans leurs investigations.

 

Cela dit, Czech a déclaré à la société Grenzwissenschaft-Aktuell. (GreWi) qu'il était content et très surpris par la visualisation de ses données.

 

"Ceci est une très belle visualisation des données. Je suis surpris qu'il y ait le projet car nous n'avons pas été sollicités au préalable. Nous aurions certainement pu simplifier certaines choses avec les données d'autant plus qu'il y a une interface à cet effet. En fait, nous avions déjà prévu un concept approchant mais sous la forme d'une carte d'images (selon la source GreWi).

 

Une extension à d'autres pays serait souhaitable. En option, nous pourrions élaborer une carte du monde pour voir où il y a des points d'intérêts. On pourrait même aller plus loin et faire figurer individuellement les vagues d'OVNI, comme - par exemple- la française de 1954 ou celle de Belgique de 1989-1991. Les possibilités sont infinies et pourraient s'avérer être utiles dans de nombreuses disciplines.

 

Je voudrais encore préciser que le MUFON-CES a aussi participé à cette banque de données. Si les programmeurs le veulent, qu'ils n'hésitent d'ailleurs pas à nous contacter pour réfléchir ensemble à toutes les autres applications possibles dans ce domaine...

 

Pourquoi n'y a-t-il pas eu de contact préalable avec la base de données UFO ? MM. Skowronnek et Hack s'expliquent : «Une consultation avec les opérateurs de la base de données OVNI se serait bien inscrite dans notre projet, et aurait même été utile pour résoudre certains problèmes de compréhension relatives aux données. Après deux tentatives infructueuses pour nous contacter, nous nous sommes donc contentés des donnes existantes. Il est important de souligner que nous voulions surtout mettre en œuvre une visualisation des données car nous ne sommes pas des journalistes. Certes, un peu plus d'approfondissement n'aurait pas déprécié l'ensemble".

 

"Le choix des initiateurs du projet de se limiter aux cas démystifiés est dû au fait (selon les dires des protagonistes !) Que les cas élucidés semblaient plus excitants pour le lecteur... Peut-être ne reverrons-nous pas la suite cette option. Merci pour le conseil ! "

 

La possibilité d'une coopération future entre MM. Czech, Hack and Skowronnek reste ouverte : «Une collaboration avec les opérateurs de la base de données UFO et M. Czech est tout à faut envisageable. Non seulement pour recueillir encore plus d'éléments, mais aussi pour améliorer encore la présentation. Les questions soulevées par M. Czech semblent pertinentes et intéressantes pour nous. Cependant, nous sommes actuellement techniquement trop occupés pour pouvoir envisager quelque chose de plus concret dans l'immédiat ! ".

 

Alors que le GreWi a fait remarquer que le titre du projet ("Dans le pays des soucoupes") et le "petit conseil" dans l'explorateur de données laissaient sous-entendre une certaine ironie voire même une attitude sarcastique envers le contenu de la base de données UFO, Hack et Skowronnek ont expliqué : «Non, il n'y a ni sarcasme ni mépris dans nos formulations. Nous restons neutres par rapport au contenu de la base de données. Nous ne sommes pas allés assez loin pour nous permettre un jugement global en la matière . Cependant, nous sommes tombés sur quelques descriptions drôles que nous ne pouvions pas prendre très au sérieux. D'où, peut-être, ce ton..."

 

Ein Land sieht UFOs : Une région voit des OVNI

 

Les OVNI sont parmi les mythes les plus durables de la culture psychologique de notre temps. Entre 1945 et 2016, presque 9 700 OVNIS ont été aperçus en Allemagne. Encore aujourd'hui, plusieurs centaines d'objets volants non identifiés sont rapportés chaque année. Il y a eu seulement 580 cas pour l’année 2014. Cela correspond à environ 11 observations par semaine.

UFO-Sichtungen Observations 1945-2016 :

 

 

Le nombre d'observations d’OVNIS a augmenté depuis 2007. C’est probablement l’omniprésence des smartphones et des appareils mobiles au moment des observations qui permet de documenter plus facilement que jamais la présence des objets non identifiés dans le ciel. L'année 2008 a été la plus importante avec 792 observations (Plus d'infos sur ce sujet par la suite)

 

 

Die Sichtungen : Les observations :

 

C'est surtout dans les grandes villes et agglomérations urbaines, partout là où vivent beaucoup de personnes, que sont observé de nombreux OVNIS. Dans une zone densément peuplée, plusieurs sources de lumières artificielles ainsi qu'un important trafic aérien, peuvent être sources de confusions avec de présumés OVNI.

 

Die Zentren : Les centres

 

Les points chauds réels d’observations d’OVNIS sont toutefois loin des grandes villes.

 

La comparaison de tous les lieux ayant plus de 10 observations d’OVNI pour 1 000 habitants, montre une image différente. Certaines petites municipalités sont responsables d’un très grand nombre d’observations d’OVNIS, principalement en Allemagne méridionale et occidentale. Jusqu'à présent, un total de 81,7 observations pour 1 000 habitants a été signalé dans la petite ville de Pillig dans le Land de Rhénanie-Palatinat.

 

 

Die Phänomene : Les phénomènes

 

Mais pourquoi avons-nous un nombre d'observations d'OVNI au-dessus de la moyenne dans les petites collectivités ? La réponse est essentiellement liée à la présence d’observateurs passionnés d'OVNI. Ainsi, par exemple, l’Association pour l’étude du phénomène OVNI, qui s’occupe de l’enregistrement et de la documentation d’observations d’OVNIS se trouve à Lüdenscheid. Dans d'autres cas, ces phénomènes sont communiqués à l’attention des grands médias.

 

Pillig · Die Akte Wörner : Le fichier Wörner

 

 

L’ufologue August Wörner s'est intéressé, depuis son studio près de Mayen, aux OVNI au début des années 1970. Il a supervisé plusieurs petits groupes d'ufologues, souvent jeunes, qui ont activement cherché des OVNIS dans le ciel. Le 16 octobre 1971, vers 20 h 00, August Wörner a fait cette photo avec un temps d’exposition d’environ 10 minutes. Cet objet volant, d'après ses informations, allait au nord-ouest.

 

Rhönblick · Das Haselbach-UFO : L'OVNI de Haselbach

 

 

 

En 1950, une observation d'OVNI a été faite à Haselbach par une partie de la communauté de Thuringe de Rhönblick. Le maire du village voisin de Gleimershausen, accompagné de sa fille, a vu un étrange objet volant à terre avec de prétendus visiteurs extraterrestres (voir dessin ci-dessus)

 

Deux ans plus tard, cette observation, rendue publique par de grands médias, obtient une attention médiatique considérable.

 

Selon différents médias, les remarques des dossiers d'enquêtes du service de renseignement américain CIA, vont dans le sens d'un test secret d’armes soviétiques.

 

Lüdenscheid · Der UFO-Experte : L'expert des OVNI)

 

 

Une des figures les plus importantes de la scène ufologique allemande est le chercheur Hans-Werner Peiniger, qui depuis 1972 est le président de la société pour l’étude du phénomène OVNI (GEP) ayant son siège à Lüdenscheid. Ensemble avec son équipe, Peiniger a documenté et étudié toutes les observations d’OVNIS signalées en Allemagne depuis plus de 40 ans. Il gère et s’occupe de la collection de données la plus importante sur le sujet OVNI en Allemagne. Peiniger est considéré comme un expert dans ce domaine et représente une position critique claire sur le sujet des OVNI. Il n'est pas convaincu par l’existence de visiteurs extraterrestres sur notre planète contrairement à la position de certains autres ufologues. Par conséquent, il traite de manière factuelle les observations alléguées d'OVNI, en se basant sur des données secondaires (météo, vols, etc.)

 

Die Ereignisse : Les événements

 

Selon le chercheur Hans-Werner Peiniger, le phénomène des OVNI peut être expliqué à près de 90 %. Dans une région donnée, sur une journée, plusieurs observations d’OVNIS peuvent être signalées par divers témoins. Ces phénomènes célestes d'origine naturelle, sont souvent expliqués et par la suite identifiés par la recherche.


Les cinq événements expliquant habituellement la plupart des observations d'OVNI de 1945 à 2016 :

 

- 31.03.2014 - 117 observations

 

- Meteor 22:00, un météore très lumineux allant de NW vers SO .

 

- 13.02.2013 - 67 observations

- Fusée Soyuz - Vers 21:00 l’étage supérieur de la fusée russe Soyouz a réintégré l’atmosphère.

 

- 17.03.2012 - 62 observations

 

- Meteor Vers 19:00 un météore très lumineux se déplace dans une direction est-ouest.

 

- 24.12.2011 - 41 observations

 

- Fusée Soyuz : Vers 16:30, combustion de l’étage supérieur de la fusée russe Soyouz en réintégrant l’atmosphère.

 

- 24.08.1990 - 30 observations

 

- Lumières de Greifswald : Vers 20:00, observations de boules lumineuses flamboyantes au-dessus de la mer. Il s’agissait probablement de manœuvres militaires.

 

- Die Kong-Ming : Lanternes Kong-Ming

 

Les données montrent que les observations d’OVNIS ont atteint un niveau record en 2008 avec 792 incidents.

 

En plus de simplifier la capacité de réception de documentation technique par le biais de smart phones (I-Phone disponible depuis 2007) et d'une augmentation des rapports associés, il est plus intéressant de faire une déclaration pour ces enregistrements.

 

 

L'importance de ces observations peut être attribuée à l’introduction des lanternes de vol libre (appelées lanternes Kong Ming) qui sont disponibles en Europe depuis 2006 et qui prolifèrent dans le cadre des célébrations de grande popularité. Son aspect inhabituel dans le ciel dans un grand nombre de cas, a conduit à la confusion avec les objets volants non identifiés.

 

Lanterne Thaïlandaise

 

En raison de plusieurs accidents, l’utilisation a été interdite pour les lanternes de Kong Ming dès 2009 dans de nombreux États fédéraux, ce qui explique aussi la baisse d’observations d’OVNIS depuis cette date.

 

La carte montre toutes les observations d’OVNIS, où l’objet repéré pourrait être identifié rétrospectivement comme le vol d'une lanterne. Dans l’ensemble, il y a 667 messages.

 

Daten-Explorer : Explorateur de données

 

Filtrer les observations par date, lieu et autres caractéristiques pertinentes.

 

Le classement est différent selon Hynek après les rencontres rapprochées avec des aliens (CE) et observations qui ont été faites à une distance d’au moins de 500 m (NL, DD, RV).

 

Remarque : les observations avec une rencontre rapprochée du troisième type (CE-III) sont particulièrement divertissantes.