Patrice Galacteros

  • Localisation : PONTOISE

Billets de galacsi

Henaurme si confirmé : "Le Pentagone admet avoir testé des épaves de crashs d’OVNIS"

C'est sorti il y a à peine un jour aux USA  ! ! !


"Le Pentagone admet avoir testé des épaves de crashs d’OVNIS"

Info a été arrachée   à force de ténacité par un ufologue américain Anthony Bragalia  qui a écrit à la DIA (Defense Intelligence Agency )  en demandant des détails sur tout le matériel UFO.

L'info est reprise par plusieurs journaux anglo-saxons


https://www.fr24news.com/fr/a/2021/02/le-pentagone-admet-avoir-teste-des-epaves-de-crashs-dovnis.html

Apres les SPRITES les STEVE !

Signalé par Gilles Durand  qui l'a lui même reçu de l'Académie d'Ufologie :

 



Source: https://spaceweather.com/

en date du 26 novembre 2020


Des petits boulets de lumière verts

Juste quand vous pensiez que STEVE ne pouvait pas être plus bizarre. Un nouvel article publié dans la revue AGU Advances révèle que le ruban violet lumineux que nous appelons "STEVE" est souvent accompagné de boules de lumière vertes qui traversent l'atmosphère à une vitesse de 1600 km/h.

"Les scientifiques citoyens photographient ces traînées vertes depuis des années", explique Joshua Semeter de l'université de Boston, auteur principal de l'étude. "Maintenant, nous commençons à comprendre ce qu'elles sont."

 


STEVE est une découverte récente. Il ressemble à une aurore, mais ce n'en est pas une. La lueur violette est causée par des rivières de gaz chaud (3000 °C) qui traversent la magnétosphère terrestre à plus de 20 000 km/h. Cela le distingue des aurores boréales, qui sont déclenchées par des particules énergétiques qui tombent de l'espace. Les observateurs canadiens d'aurores boréales ont attiré l'attention sur ce phénomène pour la première fois il y a environ 10 ans, en le baptisant STEVE de façon insolite; les chercheurs l'étudient depuis lors.

On commence à se rendre compte que STEVE est plus qu'un simple ruban violet. Les photographes le voient souvent couler sur une séquence de piliers verticaux appelée "clôture". Ce ne sont pas non plus des aurores. Et maintenant, l'équipe de Semeter a identifié une autre curiosité dans leur article, intitulé "Les mystérieuses traînées vertes sous STEVE".

"Sous la clôture, les photographes attrapent souvent de petites traînées horizontales de lumière verte", explique Semeter. "C'est ce que nous avons étudié dans notre article."

 


L'équipe de Semeter a rassemblé des photos de ces traînées prises par des citoyens scientifiques au Canada, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. Dans certains cas, les mêmes traînées ont été photographiées par des photographes largement séparés, ce qui a permis de trianguler leur position. En analysant des dizaines d'images de haute qualité, les chercheurs sont parvenus à ces conclusions :

    1. Les traînées ne sont pas des stries. Elles sont en fait des boules de gaz ponctuelles qui se déplacent horizontalement dans le ciel. Sur les photos, les "boulets de canon verts" sont transformés en stries par le temps d'exposition des appareils photo.

    2. Les boulets de canon ont généralement une largeur de 350 mètres et sont situés à environ 105 km au-dessus de la surface de la Terre.

    3. La couleur des boulets de canon est d'un vert pur - beaucoup plus que les aurores vertes ordinaires, ce qui renforce la conclusion qu'il s'agit de phénomènes différents.

 

Alors, que sont les boulets de canon ? Semeter pense qu'ils sont un signe de turbulence. "Lors de fortes tempêtes géomagnétiques, la rivière de plasma qui donne naissance à STEVE coule à des vitesses supersoniques extrêmes. Les tourbillons et tourbillons turbulents déversent une partie de leur énergie dans les boulets de canon verts."

Cette idée peut expliquer leur couleur pure. Les aurores ont tendance à être un mélange de teintes causées par des particules énergétiques qui descendent dans la haute atmosphère. La "pluie" frappe les atomes, les ions et les molécules d'oxygène et d'azote à des altitudes très variées. Un mélange de couleurs résulte naturellement de ce processus chaotique. Les boulets de STEVE, en revanche, sont monochromatiques. Les turbulences locales n'excitent que les atomes d'oxygène dans un volume d'espace relativement restreint, produisant un vert pur à 557,7 nm ; il n'y a pas de mélange.

"Tout semble s'accorder, mais nous avons encore beaucoup à apprendre", déclare Semeter. "Faire progresser cette physique bénéficiera grandement de l'implication continue des scientifiques citoyens".


 



 

Vie extraterrestre : L'acide aminé glycine peut être produit directement dans les nuages moléculaires galactiques.

Traduit de l'article ci-dessous :

Les acides aminés sont l'un des éléments constitutifs les plus importants de la vie telle que nous la connaissons. À la base, ils contiennent un groupe amine et un groupe acide, à travers lesquels ils peuvent se lier avec d'autres acides aminés. Ce processus de liaison peut former de longues chaînes, c'est ainsi qu'ils forment des protéines. Chez l'homme, 20 acides aminés différents composent toutes les protéines, et la différence entre eux réside dans la chaîne latérale moléculaire entre le groupe amino et acide. Les différents groupes établissent des interconnexions dans la chaîne, la pliant en des formes très spécifiques, permettant aux protéines d'effectuer des tâches très spécifiques, allant du métabolisme au mouvement musculaire et à la duplication cellulaire.

 

https://www.universetoday.com/149172/glycine-can-form-in-interstellar-clouds/

 

 

 

Arecibo la fin d'un géant

C'est la fin pour le fameux radio-télescope d'Arecibo .   

Sa magnifique carrière scientifique est terminée, car les dégâts dus à la rupture des cables le soutenant sont trop graves et trop dangereux à réparer.

Source :  space.com  Meghan Bartels 

https://www.space.com/arecibo-observatory-radio-telescope-to-be-destroyed